logo


L’axe Conflits et compromis de la globalisation territorialisée a pour but d’étudier les formes territorialisées que prennent les dynamiques institutionnelles des conflits et des compromis entre les acteurs engagés dans la mondialisation.

La globalisation suscite de nouveaux enjeux territoriaux (montée en puissance des réseaux transnationaux, des grandes régions plurinationales…). Les normes politiques en vigueur (prévalence des normes nationales et des normes occidentales) sont remises en cause. La complexification de la production induit un besoin nouveau de coordination qui passe notamment par la gouvernance territoriale.
La globalisation se traduit par la multiplication des acteurs de cette gouvernance (nouveaux acteurs producteurs de normes, nouvelles relations public-privé, participation des usagers à la gestion des biens communs…).
Ces nouveaux enjeux de la gouvernance (conflits et compromis entre cette multitude d’acteurs, légitimité de ces acteurs, concurrence entre les normes selon les contextes culturels, efficience de l’action publique et des nouvelles régulations de l’échelle locale à l’échelle internationale) peuvent être mieux compris en la testant sur un objet géographique symptomatique des nouveaux enjeux territoriaux : la grande région européenne (l’UE et ses voisinages orientaux et méditerranéens).

Sur le plan disciplinaire, l’axe mobilise en particulier la géographie, la sociologie de l’action publique, l’économie (notamment l’approche interdisciplinaire de l’école de la régulation) et l’histoire économique.
 

Prochains rendez-vous

Pas d'événement
 

À noter

Pas d'événement