logo


L’axe Mobilités, identités et territoires a pour objectif principal de s’interroger sur l’articulation entre territoires et identités dans un contexte de mobilité croissante et de complexification des parcours individuels. Saisir l’interaction entre échelons individuel et collectif en nouant un dialogue entre les disciplines qui privilégient une entrée analytique par l’individu et celles qui considèrent le territoire comme un agrégat de population, à une échelle méso ou macro. Articuler les différentes temporalités de la mobilité, des pratiques spatiales quotidiennes qui façonnent les espaces de vie, aux parcours qui se déploient tout au long de l’existence. Explorer les modalités de construction du sentiment d’appartenance (d’ingérence, de dépendance, d’assignation) à un territoire en lien avec les histoires migratoires, résultats de stratégies et de négociations identitaires dans ses dimensions multiples (géographique, culturelle, économique, sociale, etc.) et ses niveaux de construction (individuelle, familiale, collective). À l’inverse, appréhender l’identité d’un territoire comme le résultat de l’ensemble des représentations qui s’y projettent et qui nourrissent/construisent en retour les identités collectives. Envisager le territoire, approprié de manière individuelle ou collective, comme une ressource accessible et mobilisée inégalement par les individus, les groupes et les institutions.