logo


Les récents développements ukrainiens montrent l’importance des questions territoriales dans les pays du voisinage de l’Europe. Ce document décrit certains des principaux enjeux territoriaux de l’Ukraine actuelle, analysés à une échelle régionale (oblast). Certes, cette échelle ne dit pas tout des enjeux territoriaux ; pourtant, le fait que la ville de Kiev soit un territoire régional spécifique permet de comprendre la rapide transformation de la place de la ville dans l’économie et le territoire de l’Ukraine au cours de la dernière décennie, transformation typique du rôle des villes-capitales dans les pays de l’ex-URSS. La crise actuelle, qui pose le problème de la cohésion nationale, a lieu après une période de fort renforcement de la place de la capitale. L’accroissement des inégalités entre Kiev et les autres régions et l’hypertrophie de ses fonctions sont une des composantes de la difficile construction de la nation ukrainienne moderne. Le document met également en évidence la place particulière de l’Est de l’Ukraine. Une première section replace l’Ukraine dans son contexte macro-régional, au sein de l’espace de la Mer Noire et comme interface entre la Russie et l’Europe occidentale. La dernière section éclaire la place particulière de l’Est de l’Ukraine dans le territoire national, et dit en quoi elle contribue à expliquer la crise actuelle.
Les cartes proviennent pour l’essentiel du projet ESPON « ITAN » (Integrated Territorial Analysis of the Neighbourhoods). Coordonné par le CIST, ce projet, qui a constitué une base de données locales des pays du voisinage de l’Europe, apporte aux acteurs européens une première analyse territoriale de l’ensemble des voisinages.
L’analyse provient en partie des échanges menés lors du colloque international du CIST des 27 et 28 mars 2014, en particulier des débats avec Jacques Sapir (CEMI / EHESS). Nos remerciements également à Pascal Grouiez (LADYSS / Université Paris Diderot) pour ses commentaires.

The recent development in Ukraine shows how important it is to consider the evolution of territorial patterns in political decision-making, in particular regarding EU neighbourhood. This document describes the main features of recent territorial development in Ukraine at the regional (oblast) scale. Though it does not allow to follow detailed changes, such analysis underlines the major trends of the country dynamics – for example, a sharp increase of the economic role of the capital city (the city of Kiev – Kyiv – makes up a separate territorial unit) typical for most post-socialist States. Ironically, the on-going crisis in Ukraine, which raises the issue of the national cohesion, takes place after a period of strong reinforcement of the capital city. The growing gap in wealth between the capital and other regions and the hypertrophy of its functions is one of the factors undermining ¬modern Ukraine national building. This document first considers Ukraine socio-economic development in a macro-regional context, in the Black Sea basin and as an interface between Russia and West Europe. Last, it shows the place of Eastern Ukraine in the national territorial structure and its specific role in the current deep crisis.
Most maps derive from the ESPON “ITAN” project (Integrated Territorial Analysis of the Neighbourhoods), coordinated by CIST. ESPON provides European stakeholders with results stemming from researches on territorial issues. ITAN project included the creation of a database on EU neighbouring countries at a regional level and a overall analysis of their territorial evolution.
The analysis partly derives from debates that took place during the international conference of the CIST (in French) held in Paris on March 27th-28th 2014, in particular debates with Jacques Sapir (CEMI / EHESS). Thanks too to Pascal Grouiez (LADYSS / Université Paris Diderot) for his comments.