logo


Dans la poursuite des réflexions à la fois théoriques et pratiques engagées lors du 1er colloque sur « Fonder les sciences du territoire » en 2011 et lors du 2e en 2014 sur les « Fronts et frontières des sciences du territoire », ce 3e colloque s’organise en 2016 autour des attentes que citoyens, habitants, acteurs publics et privés peuvent développer vis-à-vis des territoires.

Objectifs de ce 3e colloque du CIST

– Participer à produire de nouvelles connaissances et une meilleure compréhension sur ce que les territoires expriment ou génèrent comme attentes
– Poursuivre la réflexion du CIST sur ce qui fonde une « science des territoires », des « sciences du territoire » ou des « sciences territoriales »
– Approfondir l’analyse critique de ces processus, dispositifs et postures qualifiés d’ « attentes de territoires » et/ou de « demandes territoriales »
– Offrir aux expériences de recherche-action un temps et un espace de présentation avec débats sur ce qu’est le problème territorial aujourd’hui. Cette partie-là du colloque se fera en relation directe avec des acteurs territoriaux qui souhaiteront s’associer au CIST à cette occasion et à partir des partenariats construits par les chercheurs et équipes du CIST dans des programmes opérationnels

Un événement double

80 communications scientifiques

L’appel à communications invitait des réponses inter- ou multi-disciplinaires à partir des disciplines présentes dans les équipes membres et au-delà, en France et à l’international, dans des contextes d’États fortement ou faiblement territorialisés, de sociétés dotées d’un héritage territorial avéré ou en cours de constitution, d’économies spécifiquement territoriales ; dans des contextes culturels et politiques aux territorialités diverses…

Les 80 communications sélectionnées par le conseil scientifique sont réparties en 21 sessions et sous-sessions.

4 sessions spéciales

–    S1 Réformes territoriales : S1.1 Réformes impliquée, réforme appliquée ? / S1.2 Réforme et agrandissement territorial
–    S2 Égalité et inégalité territoriales ?
–    S3 Informations et demandes de territoire
–    S4 Approches critiques de la demande territorialisée : S4.1 Critique théorique / S4.2 Bien-être et demande d’économie sociale et solidaire / S4.3 Gouvernance et légitimation

9 sessions thématiques en lien avec les axes du CIST

–    T1 Actions et territorialisations : T1.1 Participation et action / T1.2 Narration pour l’action / T1.3 Innovations et intelligence territoriale / T1.4 Territorialisations, conflits et tensions / T1.5 Territorialisations et universités*
–    T2 Agricultures, territoires et développement durable
–    T3 Biodiversité et territoires
–    T4 Information territoriale locale
–    T5 Médias et territoires
–    T6 Mobilités, identités et territoires : T6 .1 Identités et appartenances territoriales / T6.2 Territorialités, mobilités et migrations
–    T7 Régionalisations dans le monde
–    T8 Risques et territoires
–    T9 Territoires et santé
* avec la région Auvergne-Rhône-Alpes et la COMUE Université Grenoble Alpes

Des débats et échanges avec des acteurs qui font les territoires

Ce colloque est également un événement ouvert largement en dehors de la communauté scientifique, à d’autres acteurs : les acteurs publics qui participent à la réorganisation territoriale, ceux qui l’accompagnent et œuvrent à son déploiement ; les acteurs privés qui accompagnent certaines des attentes de territoire, ceux qui orchestrent les relations et œuvrent à trouver des solutions ; les acteurs collectifs qui représentent des catégories particulières de souhaits de territoires, ceux qui les formalisent et font émerger de nouveaux besoins.
L’appel à expériences d’acteurs a permis de mettre en place des tables rondes, ateliers et conférences-débats qui vont se succéder pendant les deux journées, en parallèle des présentations scientifiques.

Des tables rondes

– Les territoires ruraux en quête de nouvelles ruralités ? (Association nationale Nouvelles ruralités, en présence de Patrick JOLY, président)
– Égalité des territoires & migrations résidentielles (CGET)
– La métropole nouvelle, en quête de quoi ? (en présence de Christophe FERRARI, président de Grenoble Alpes Métropole)
– Agilité territoriale en question (petit déjeuner des agences d’urbanismes – AURG, IAU-IDF et Auvergne-Rhône-Alpes, FNAU)

Des ateliers

– En quête d’interdépendances territoriales (UNADEL)
– Sciences territoriales et ingénierie de territoire : une relation (toujours) à construire ?
– Identifier et construire les demandes territoriales des et par les citoyens (avec des acteurs des quartiers, dont Villeneuve)
– De la connaissance à l’action territoriale : quel sens donner au diagnostic ? (master IDT)
– Restitution de travaux du master ITER

Des conférences-débats

– La ville de demain, Pierre RABHI
– L’aménagement du territoire : refonder les relations entre État et collectivités, Claudy LEBRETON
– Politique européenne de voisinage
– L’invocation du territoire : proaction, résistance ou réaction, Bernard DEBARBIEUX (université de Genève)