logo


Introduction – Quelle géographie de l’Europe ?

La définition de l’Europe ne vas pas de soi. On ne peut parler de « continent » parce qu’on ne sait où il s’arrête à l’Est (l’Oural est une frontière très conventionnelle) ou au Sud-Est (en Turquie Istanbul est formellement en Europe). On peut, plus clairement, parler d’« Union européenne » avec sa liste de 28 États-membres, mais en gardant à l’esprit que cette liste s’allonge (la Croatie est entrée à l’été 2014). Et elle va continuer à s’allonger car plusieurs pays sont candidats ou bien, pour parler comme à Bruxelles, ont « vocation à être candidats » (les pays de l’ex-Yougoslavie et l’Albanie). Il faut également avoir à l’esprit qu’un nombre croissant d’enjeux européens – migrations et apports de main-d’œuvre, fourniture d’énergie, pollutions de l’air et des mers, relais de croissance économique, stabilité politique et influence diplomatique – reposent sur les relations entre l’UE, le Maghreb, le Proche-Orient et l’Europe orientale, autrement dit les pays de la « Politique européenne de voisinage ».

L’Europe en situation